vendredi 11 novembre 2011

QU'EST-IL ARRIVE AUX SOEURS HUDSON ? (What Ever Happened to Baby Jane ?, David GREENE, 1991) Téléfilm






De manière générale, les remakes de grands classiques du cinéma ne sont pas mon verre de Glenfiddich (je ne bois pas de thé...) ; et lorsque ces remakes sont télévisuels, ma méfiance a tendance à s'accentuer. Qu'est-il arrivé à Baby Jane ?, le film de Robert ALDRICH, n'a pas toujours été considéré comme un "classique", loin s'en faut. Une bonne partie de la critique le démolit à sa sortie, n'y voyant qu'un mélodrame grand-guignolesque et racoleur, dont le mauvais goût frôlait l'indécence. Aujourd'hui encore, nombre de commentateurs ne sont pas tendres envers ce "film-monstre", qui fit un tabac au box office et engendra un sous-genre assez florissant dans les années 60 et 70 : la hagsploitation -- cycle de films mettant en vedette de vieilles mégères psychotiques, tantôt meurtrières, tantôt victimes des manœuvres de leur entourage. Les carrières déclinantes de ses deux interprètes, Bette DAVIS et Joan CRAWFORD, se trouvèrent relancées par ce succès, et le film s'assura une place de choix dans le cœur des cinéphiles, qui en firent, contre l'avis des historiens, une œuvre emblématique du cinéma hollywoodien des sixties. La communauté gay en particulier lui assura une enviable postérité, révérant ses qualités camp et faisant du personnage de Baby Jane l'une de ses icônes, et une figure incontournable des spectacles de travestis.



Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? se place indubitablement en tête de ma liste des films a emporter sur la fameuse île déserte, en compagnie de La Nuit du chasseur, autre monument du 7ème Art qui eut la malveine d'être "remaké" pour la télévision, par le même réalisateur que celui de ces Sœurs de la Haine (titre alternatif mentionné sur les programmes télé, mais non au générique du film), le prolifique David GREENE (décidément très porté sur les icônes gays et camp, puisqu'il signa en 1988 un biopic du pianiste LIBERACE, dans lequel Maureen STAPLETON jouait la mère de notre folle du clavier préférée ! -- faut-il préciser que je rêve de voir ça un jour ?...)
Bref, au moment de découvrir Qu'est-il arrivé aux sœurs Hudson ? lors de sa diffusion sur M6 dans les années 1990, autant vous dire que j'avais des préjugés sérieusement négatifs, malgré la sympathique idée des producteurs de confier les rôles des sœurs ennemies à deux véritables frangines et grandes comédiennes : Vanessa et Lynn REDGRAVE. Je dois reconnaître que je fus assez agréablement surprise : quand bien même nous sommes loin de la réussite du film original, dont ce remake ne possède ni la violence, ni la cruauté, et encore moins le souffle baroque, on ne saurait pour autant parler de ratage, ni même d'entreprise déshonorante, ce qui, en soi, n'est déjà pas si mal.



Les choix de l'adaptateur Brian TAGGERT s'avèrent lucides, et même habiles sur certains points. Son scénario demeure fidèle dans ses grandes lignes à celui de Lukas HELLER (lui-même très respectueux du roman d'Henry FARRELL), mais s'efforce d'apporter aux deux protagonistes une touche d'humanité, voire de tendresse, absentes du film d'ALDRICH. Lynn REDGRAVE, consciente qu'il serait insensé de renouveler la performance hallucinante de DAVIS, fait de Jane un être blessé et paumé plutôt qu'une mégère tyrannique. Là où DAVIS campait une terrifiante gargouille, REDGRAVE envisage le personnage comme un clown dont le rire s'est figé en ricanement ; son maquillage bariolé d'Auguste illustre cette optique, et s'oppose au masque blafard et plâtreux que DAVIS s'était amoureusement confectionné. Quant à sa sœur Vanessa, elle apporte au rôle de Blanche une plus grande sérénité que CRAWFORD, une élégance moins meurtrie, une certaine force de caractère (il faut dire aussi qu'elle ne subit pas de traitements aussi radicaux que ceux qu'endurait CRAWFORD : exit la fameuse scène des coups de pieds qui constituait l'un des paroxysmes du film original).


Là où le remake se distingue de façon conséquente et trouve sa tonalité propre, c'est dans la prise en compte par les auteurs du "culte gay" dont le film d'ALDRICH fait l'objet, et de son sous-texte queer. Jane, la star-enfant déchue, est ainsi la proie d'un pseudo-impresario homosexuel qui admire ses anciens films et souhaite la faire remonter sur scène. Chez ALDRICH, ce rôle, tenu par Victor BUONO, était bien différent : d'une part, c'est Jane qui le recrutait par le biais d'une petite annonce, d'autre part, il ne connaissait rien de sa carrière d'actrice. Confiant le personnage au comédien gay John GLOVER, les auteurs exploitent sciemment son potentiel camp, et le posent en miroir des fans homos du film original. Lorsque Jane se produit sur scène sur l'instigation de son admirateur, elle ignore que son show a lieu dans un cabaret de travestis, et tombe de haut lorsque son partenaire la rejoint dans la robe et sous la perruque de Blanche, pour reprendre leurs chansons en duo. Cette situation évoque immanquablement le comeback d'une autre vedette laminée et fillette prolongée, j'ai nommé Chantal GOYA, qui relança sa carrière dans les boîtes gays en misant sur la nostalgie teintée d'ironie qu'elle inspire à un public friand d'autodérision. C'est aussi l'occasion de rappeler que si le personnage de Baby Jane connaît une popularité sans faille auprès des female impersonators, c'est parce qu'il présente, dès le départ, toutes les caractéristiques d'un travesti : il offre l'image d'une féminité outrancière, fabriquée, résolument artificielle dans ses excès tant psychologiques que physiques.


Hadopiser ici, VHSRip, logo M6, V.F.


34 commentaires:

  1. j'ai partagé en son temps la méfiance instinctive envers le bidule, et l'agréable surprise consécutive à sa découverte. Projet on ne peu plus casse gueule, le film arrive a trouver ses marques en développant un univers qui ne cherche pas à battre l'originale sur son propre terrain. ...Quand on voit la catastrophe des DIABOLIQUES version Adjani/Stone, on imagine a côté de quel désastre on est passé! (et je me garderai bien de parler de "la nuit du chasseur" version Richard Chamberlain, je n'ai jamais pu plus d' 1/4 d'heure!

    RépondreSupprimer
  2. Désirer voir un remake du mythique "Baby Jane" est déjà en soi une idée farfelue, que dis-je suicidaire, mais il semble que vous êtes deux à avoir apprécié... la chose. Donc je me laisse tenter comme un pauvre diable curieux. J'espère juste que le doublage en français ne le rend pas plus caricatural qu'il n'est.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a une approche humble ici dans la démarche qui le rend très sympathique, tout le contraire de ces tombereaux de remake boursouflé et pété de pésos qui démolissent de la première à la dernière seconde ce qui avait déjà été fait en beaucoup mieux, beaucoup plus tôt, et avec beaucoup moins.

    RépondreSupprimer
  4. super taf
    pour les amoureux des année 80
    http://www.wupload.fr/file/2161018502
    GOLDORAK-le.film.

    RépondreSupprimer
  5. @ Frankeinstein : J'ai lu tes commentaires sur d'autres posts et t'en remercie. J'ai rencontré pas mal de soucis il y a quelques temps : tous mes liens ont été désactivés en 48 heures par Megaupload. Je vais ulpoader à nouveau quelques films, en commençant par "Le Voisin", qui semble te faire envie... Merci de ton passage, et à bientôt !...

    RépondreSupprimer
  6. Effectivement de suite on pense à une hérésie quand on s'attaque à un tel monument,mais vous l'avez tellement bien vendu toi et Valentine que ça attise ma curiosité, merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
  7. @ BBjane
    Je l'ai vu il y a un bout de temps et mon impression était proche de la tienne. Les Redgrave, c'est (c'était) quelque chose. De Michael à la regrettée Natasha Richardson. Jouvet disait "Le talent n'est pas contagieux". Parfois il est tout de même héréditaire. En plus, quel beau patronyme !

    RépondreSupprimer
  8. @bbjane : merci à toi, c'est un blog qui m'intéresse beaucoup par ses choix de films, je m'y retrouve en compagnie de fous curieux, déjantés délurés et autres inadaptés déclassés...
    Chouette voisinage en vérité :-)

    RépondreSupprimer
  9. ThanX beaucoup !

    Mais...

    @ Adam Eterno : quand je me ballade sur des sites comme "Psychovision" et "Tortillafilms", je me demande toujours sur quelle onde on capte les gars qui écrivent ça ! Trouver "Batman" par Burton réussi et ceux de Nolan médiocres. Dire de "Star Wars" 1 à 3 que c'est quasi de la merde... et parler sérieusement du contenu politique d'un gros nanar d'exploitation comme "Kill Castro", ça me dépasse.

    @ Adam Eterno : Ce qui m'intéresse dans l'échange à propos d'un film, ce n'est pas l'impression générale - j'aime, j'aime pas - c'est le développement des impressions, remarques, aspects du film que l'on a remarqué ou pas.

    Bref, dans ce cas, Adam Eterno devrait comprendre que Walter Paisley a simplement défendu son point de vue (et oui, Fidel Castro et le Marxisme en général, sont des sujets qui lui tiennent à coeur, c'est son droit et en tout cas, son truc). Je ne vois pas en quoi le fait qu'il aborde le film sous son aspect "politique" poserait un problème. Le problème à mon avis, c'est d'expédier un film en sortant la carte "Nanar", et hop, on a tout dit.


    @ Je remarque trop souvent que la critique "amateur" sur le web singe un peu trop la critique tarifée qui a depuis toujours tendance à parler de tout sauf du film.

    J'avais plutôt le sentiment que c'était déjà depuis un certain, la critique tarifée qui singeait la critique amateur. Après, parler de tout sauf du film, c'est peut-être aussi, pour l'auteur, remettre le film dans son contexte.

    Re-merci BBJane !

    Et désolé pour le dérangement. Tombant là-dessus à l'instant, j'avoue que ça ne m'a pas trop fait plaisir. Il me semblait qu'à psychovision nous tentions de parler des films, d'informer en même temps, etc.
    Voici donc une belle preuve d'indélicatesse de la part d'un type qui brandi le même bouclier pour une simple boutade venant d'Addis Abbeba qui a omis de dire "je pense que...", ou "selon moi...".

    Bref... j'ai dis ce que j'avais à dire. (Je l'aurais bien fait en privé, mais je n'ai pas trouvé les coordonnées de Monsieur Eterno afin de lui faire savoir le fond de ma pensée).

    RépondreSupprimer
  10. @ Mallox
    Tu vas copier ta diatribe sur tous les sites sur lesquels je laisse des commentaires ? C'est du temps perdu. Deux cuillères de ton alias apaiseront peut-être cette aigreur disproportionnée, Mallox. J'ai donné un point de vue pour ce qui concerne les blogs cités; trouver mes critiques injustes voire injustifiées est ton droit. Quand on transmet il faut toujours s'attendre à recevoir. J'aime l'échange et le dialogue. J'aime moins le fiel.

    RépondreSupprimer
  11. 1) Je t'ai répondu sur un blog privé, afin de ne pas m'étaler.
    2) Vu le temps que tu passes sur ces Blogs et ta réactivité, tu es abonné aux fils de discussion.
    3) Tu n'a pas répondu
    4) Tu as donné ton point de vue à côté de la plaque. Tu as balancé deux sites sans aucune argumentation qui soit et hors propos du sujet en place, "Le Moine" en balançant que Psychovision et Tortillafilms parlaient de tout sauf des films qu'ils traitaient, comme ça, sans nuance aucune, sans exemple, sans rien, de manière totalement gratuite. Or, tu squattes des lieux en critiquant les sites et ce n'est pas le sujet.
    Tu oses ensuite parler de politesse à Addis-Abeba, en occultant de ton côté, toutes les règles de la courtoisie.
    Ce que tu a balancé, n'est pas un dialogue. ce sont des propos on ne peut plus péremptoires. Chacun jugera.
    Quant au dialogue, lorsque je vois que tu t'octroies le dernier mot avec Addis-Abeba lequel te fais savoir que c'est juste une boutade, pour l'enfoncer encore plus, j'appelle pas ça un dialogue. Juste un type qui monte sur ses grands chevaux lorsque lui-même est critiqué. Un comble de paradoxe qui s'arrête à sa petite personne.

    Alors, tu dis "Quand on transmet il faut toujours s'attendre à recevoir", et je suis d'accord ! Tu as transmis ton venin, alors tu reçois en retour, voilà tout.

    RépondreSupprimer
  12. @ Mallox
    Je vais te répondre. L'incident avec Addis-Abeba pour lequel tu t'improvises avocat est clôt. Je ne conserve aucune rancune ou aigreur vis-à-vis de lui. Lis nos commentaires. Au delà, lis ce que les gens écrivent vraiment. Ma remarque à propos de Psychovision et Tortilla venait après un doublon un peu fatiguant à propos du "Moine". En clair, tu dis quelque chose et ceux qui ne partagent pas ton point de vue persistent à édulcorer ton avis, imposant une censure critique sur ton point de vue en le faisant mentir. J'ai donc fait référence aux deux sites, à propos de certaines critiques qui me semblaient à côté de la plaque. QUI ME SEMBLE... Je ne prétend pas détenir la vérité. Quand je lis qu'il n'y a pas de scénario dans "Star Wars : épisode 1", je trouve cela inexact. De mon point de vue - toujours - encenser aujourd'hui le Batman de Burton, brûlé à sa sortie, tout en dénigrant le travail de Nolan... j'ai du mal à capter. Remettons les aiguilles dans le bon sens, si tu veux bien. Psychovision et Tortilla sont deux sites vraiment intéressants avec des critiques développées et formulées avec un très sincère amour du cinéma. Permet-moi simplement de ne pas être d'accord avec certaines sanctions qui me semblent se poser à la périphérie de l'objet.

    RépondreSupprimer
  13. Tu parles de fantasmer les films ailleurs, et toi là, tu fantasmes ma pensée, mes intentions ? Je ne me fais pas l'avocat d'Addis-Abeba (soit-dit en passant, le débat est clos pour toi parce que tu t'es octroyé le dernier mot et est tombé sur un mec cool lassé de ta hargne. Mais je ne m'improvise pas avocat, je te mets face à tes contradictions). Et là, tu recommences avec tes procès d'intentions.

    @ Adam Eterno : "Au delà, lis ce que les gens écrivent vraiment."

    Non, mais t'as pas d'autres conneries à écrire aux gens ? Je dois, moi, Mallox, lire au-delà de ce qu'écrivent les gens, lire ce qu'ils écrivent "vraiment" ? Pour qui te prends-tu ? T'as la vérité toi ? Tu écris comme Louis IVX (dans le fond comme dans la forme), tu fais chier la plupart des gens depuis des mois à vampiriser des lieux comme si t'étais indispensable, avec des ping-pong jamais drôles et à n'en plus finir avec un type qui parle en SMS et met une chiée de liens vers youtube et de messages incompréhensibles, et tu me parles de lucidité, de remettre les aiguilles dans le bon sens ?
    Mais cela est 10 fois plus emmerdant que tes pinaillages sur un doublon.

    Car tout cela n'est que pinaillage. Exactement comme quand tu enfonces Lemaire (que vient-il faire sur un Blog de téléchargement ?) et le fait qu'il dise qu'"il n'y a pas de scénario dans Star Wars". c'est une image connue depuis longtemps. Lorsque quelqu'un est épais comme un hareng on dit de lui qu'"il n'y en a pas". Il en va de même pour pour un scénario. un scénario épais comme un ticket de métro, ben, y en a pas. Après, de toutes façons, si le lecteur a compris ce que l'autre voulait dire, c'est que temps perdu de jouer sur les mots.

    Pour "Le Moine", je n'ai pas été relire mais de mémoire, t'as donné un avis assez péremptoire en n'ayant pas vu le film. (en même temps, je peux comprendre, on a tous nos préjugés, moi aussi), d'où les réactions de quelques personnes assez légitimes à mon sens.

    @ Adam Eterno : "Permet-moi simplement de ne pas être d'accord avec certaines sanctions qui me semblent se poser à la périphérie de l'objet."

    Mais t'as juste pris "Kill Castro" et t'en as fais une généralité.

    Le principal, ici, sur les Blogs de téléchargement, c'est pas Psychovision ou Tortillafilms ! Faut pas se poser à la périphérie de ce pour quoi sont faits ces blogs.

    Tiens, regarde la page de "Kill Castro", regarde la bien Et regarde ce que vous en avez fait, toi et l'autre vampire :
    http://lesintrouvables.blogspot.com/2011/10/kill-castro.html
    Voilà, lorsqu'on se promène sur les Blogs, on tape quoi ? Systématiquement deux mecs pas drôles qui parlent entre-eux à n'en plus finir, sans aucun respect d'autrui, parlant de tout et n'importe quoi !

    Qui est à la périphérie ?

    Bon puis, j'ai autre chose à faire. Jusqu'à présent, tu m'as semblé incapable de laisser à tes interlocuteurs le dernier mot.
    Le bon sens, c'est aussi de montrer l'exemple avant de donner des leçons. Merci.

    RépondreSupprimer
  14. @ Mallox
    "1) Je t'ai répondu sur un blog privé, afin de ne pas m'étaler."
    End of part, buddy.

    RépondreSupprimer
  15. Oui, y a plusieurs jours et tu le sais très bien.

    Et la fin de la partie, c'est pas forcément quand Monsieur Eterno le décide. T'as été trop gâté toi, genre enfant roi qu'on ne contrarie pas ni ne contredit... pas possible autrement ! :)

    End of part. ;)

    RépondreSupprimer
  16. @ Mallox
    Tu vas trop loin, Mallox. Je ne t'ai pas insulté. Je t'invite à en faire de même. Il y a certain commentaire insultant à propos de bloggers que tu remercie quand cela te chante qui pourraient bien te revenir en pleine figure. Alors, oui, tu as eu le dernier mot. Restons en là. Merci

    RépondreSupprimer
  17. En plus, t'es mesquin.
    J'ai toujours dis que je ne remerciais pas toujours. Je m'en suis expliqué, mes commentaires ne seraient pas intéressants et j'ai pas envie de prendre trop de place. J'ai dis aussi que mon meilleur remerciement serait de pouvoir refiler des films, ce que j'essaie de faire. De mettre un lien vers les Blogs sur Psychovision, sans distinction aucune, ce que j'ai fait. Ce sont des actes. Les mots à tout va d'un désoeuvré, ça va deux secondes.

    Qu'essaies-tu de faire de ton côté ? Foutre la merde parce que je t'ai mis ton nez dans la tienne ?

    Les insultes ne passent pas forcément par les gros mots. être insultant, c'est aussi se placer systématiquement au-dessus de l'autre et l'inviter sans cesse à la remise en question quand soi-même on ne le fait pas.

    Que veux-tu, j'ai toujours été frontal, je ne changerai pas. N'étant pas un tourteau, je ne marche pas en crabe...

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  19. Oh là oh là !

    Du calme Messieurs !

    Vous êtes deux fins connaisseurs, avec chacun une grande culture impressionnante !!

    Quel dommage de s'écorcher sur une divergence !

    De grâce, cessons cela et laissons passer l'orage...

    RépondreSupprimer
  20. @ Tinterora

    Si quelqu'un vient te chercher sans cesse en t'insultant, coupant dans tes paroles en les recadrant pour légitimer son aigreur et ses problèmes d'ego, ce n'est pas de la divergence; c'est de l'agression. Je pense avoir eu jusqu'à présent pour souci premier de respecter les commentaires des autres et avoir d'excellents échanges avec les intervenants. Quelques petits teigneux viennent me chercher en invoquant des raisons pipeaux. Ca, je ne l'admet pas. J'ai proposé par deux fois la fin du jeu. Sans succès. Je ne me suis pas permis d'écrire que quand je lis l'argumentation critique de Mallox, j'entends la mer. A quoi cela rime, au juste ? Ce que je souhaite dire, c'est qu'il est toujours pénible d'être jugé par Tartuffe et autre JP qui lance gratuitement des offensives, quand certains continuent de jouer sans avoir beaucoup de jeu.

    Je présente mes excuses à BBjane pour prendre autant de place pour si peu de choses.

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  22. @ Mallox

    Bon. Là, j'avoue que je commence à me marrer un peu ! Comme bons (ou mauvais) drama queens, on fait la paire ! Le commentaire est out parce que dans le fond, toi comme moi ne sommes pas ici pour nous balancer du poisson dans la tronche.

    A +, Mallox. J'espère au moins que cela aura fait rire les autres et surtout notre amie BBjane !

    RépondreSupprimer
  23. Non non. Mais t'as fait une chose très grave.

    - T'as balancé Tortillafilms et Psychovision comme ça, en deux mots, comme une merde. T'as pas voulu admettre qui plus est, c'est pourtant écrit noir sur blanc. Chacun l'a lu, chacun a très bien compris que t'avais balancé ta bile.

    - T'as sorti un extrait de dialogue d'un espace privé en risquant de mettre en délicatesse certaines personnes. Par définition un espace privé qui du reste ne t'appartient pas, ben, on le respecte, ce que tu n'as pas fait. Tu n'as ni respecté cet espace ni les gens ayant pris part à cette discussion et qui t'ont accueilli.

    - T'as sorti ce même texte du contexte qui était un dialogue avec une personne ce ce même espace. (T'as qu'à le balancer aussi dans la foulée, tiens ! Et mettre aussi tous les posts de tout le monde, y compris les tiens, qu'on se marre, puisque, en plus, ça te fait marrer)

    - T'as balancé ça par pure mesquinerie et esprit de vengeance, juste parce que t'as été piqué au vif ailleurs.

    Alors une dernière chose : j'aurais pas aimé être juif durant la guerre et me fâcher avec toi.

    Tu craches sur les sites et les gens, tu ne respectes pas les espaces, tu ne te rends pas compte que tu emmerdes un paquet de gens (dont certains tenanciers) avec tes ping-pong incessants avec un chien punk inepte, mais en plus, tu te pavanes comme ça, content de la délation et sans te remettre deux secondes en question. Non, franchement, j'ai rien à dire à un type comme toi. T'es juste dangereux.

    RépondreSupprimer
  24. "un chien punk inepte" Et c'est moi le nazi ?
    Confond pas délation avec persiflage malhonnête, Mallox. Tu écris des choses dégueulasses à propos de gens sur des sites privés. Faut assumer, vieux. Tu m'attaques toute la journée, je propose le break, tu continues, je te met le nez dans ton caca et ton dernier commentaire geignard me fait penser "Merde. Cet échange est une véritable connerie. Et j'entre dans cette combine. Et ce type ne sait pas s'arrêter. Et il me les brise tellement que je fais chorus" Après les pleurnicheries que tu as supprimé, j'ai pensé à tort que tu avais retrouvé un peu de bon sens. Mais non. Si j'ai viré le commentaire vulgaire dont tu as honte mais qui est le tien, c'est parce que ta dernière réponse faisait pitié.
    Pas joli, le Mallox. Réversible et faux cul.

    Fin de l'échange. Je ne répondrai plus à tes attaques. Et si attaques il y a encore, j'espère que les responsables des sites auront la bonne idée de sucrer tout commentaire haineux. Cela évitera à des mecs comme toi de se couvrir de ridicule et à des mecs comme moi de recommencer à jouer aux billes.

    RépondreSupprimer
  25. Arf ! :)

    Je vais te dire :

    T'as tout mélangé. Dès le départ. Acro est, on le sait, très occupé. Aussi mon message qui n'est pas bien méchant (relis le sans ceux autour et de façon dépassionnée) est paru avec deux autres dont j'ignorais l'existence. J'ai dû les découvrir en même temps que toi pour tout dire.
    Je te l'ai pourtant dit ailleurs, si j'avais su que tu serais attaqué ailleurs et pour autre chose, je t'aurais laissé peinard.

    Là-dessus, tu t'es tout de même emporté outre mesure, en mettant les reproches que les uns te faisaient avec celui que je te faisais qui n'avait rien à voir.
    Idem pour pour le doublon, il n'était là parce que je tentais (d'abord en privé puis en semi-privé) juste de te parler et je ne pensais as qu'Acro le mettrait (c'est un sage, il a pu se dire que ça allait foutre la merde - là, faut dire que ça n'a pas manqué ! :) )

    Et comme tu mélanges les deux problèmes depuis le début, tu t'en prends des deux côtés, de façon exagérée, tu montes sans cesse sur tes grands chevaux pour peu de choses.
    Le dialogue avec toi se doit toujours de se finir sur tes verdicts. Juste que là, ayant tout dit, ça m'ennuie. Et pourtant tu continues.
    Tu parles de pleurnicheries. Pourquoi ? Quel est le but de mentir ainsi ? Aussi éhontément.
    Sans cesse le dialogue est ainsi avec toi. Donc, je te laisse à tes indignations outrées. Elles me paraissent excessives, voilà tout. Il me paraît clair que tu aimes critiquer (et là, tu appelles ça discuter) mais tu n'aimes pas la critiques en retour.
    M'en fiche que tu dises du mal de nos sites. C'est ton droit. ce qui est plus choquant, c'est de n'avancer aucun argument et de l'autre ne cesser d'argumenter ou de mettre à mal le manque d'argumentation des autres.
    Mon but était juste de te faire remarquer tes contradictions. Ni plus ni moins.

    Laissons donc le temps faire. Je crois que toi et moi, on s'est tout dit, pour le moment en tout cas. Peut-être qu'un jour il en sera autrement. Pour l'instant : ...

    RépondreSupprimer
  26. ...et moi qui me plaignait encore hier de ne pas avoir vu "règlement de compte à OK Corral", merci messieurs pour m'avoir permis de combler cette vilaine lacune!

    RépondreSupprimer
  27. @ Valentine Deluxe
    Tu es sure ? Moi je pencherais plutôt pour un mauvais remake de "Dumb and Dumber".

    RépondreSupprimer
  28. "OK Corral", y a des morts dedans ?

    N'empêche que le monde du net a retenu son souffle deux jours durant !
    On devrait nous remercier Adam Eterno et moi-même d'avoir su animer (avec une légèreté de ballerine, une virtuosité théâtrale maîtrisée et un sens de l'humour et de la répartie sans faille) des Blogs soit en panne de PC, soit en stand-by, soit avec un tenancier qui bosse (une honte ! :) )

    Adam : à quand un second Round ? :)

    RépondreSupprimer
  29. @ Mallox

    Essayons "Starsky & Hutch" pour changer ? Tant qu'a choisir un ennemi, ne nous trompons pas de cible. On a trop de points communs (ai vu ton profil sur HVR).

    RépondreSupprimer
  30. Mince alors ! Je m'étais absentée depuis dimanche, et j'ai tout raté ! C'est ennuyeux, parce que maintenant, l'affrontement Jane / Blanche Hudson va paraître bien pâlichon comparé à vos joutes écrites...

    RépondreSupprimer
  31. @ bbjane
    Aldrich à côté, c'est des douceurs, du lait et du miel !

    RépondreSupprimer
  32. Il y en a une qui meurt à la fin ?
    ;-)
    Bon, sinon, pour revenir un peu sur le remake de BB : c'est bien dommage pour moi mais je ne l'ai pas vraiment apprécié. J'ai tellement de respect et d'amoooour pour le film d'Aldrich que je n'ai pas réussi à m'y intéresser. Les actrices sont excellentes, c'est certain, mais il y a des films et des personnages tellement uniques que personne ne peut, selon mes attentes, en faire de nouvelles variations.
    Imaginez un peu un remake de "Vertigo" avec d'autres acteurs que Kim Novak et James Stewart ?! Ne parlons même pas d'une autre mise en scène et d'une autre musique...
    Bref, c'est une curiosité qui n'a pas vraiment trouvé d'intérêt. Mais bon on s'en fout, hein ?
    Merci en tout cas de la découverte.

    RépondreSupprimer
  33. Voilà plus d'un an que je voulais tenter de le revoir pour éventuellement revenir sur l'impression mitigée que j'avais écrite... et bien ce sera chose faite grâce à ce nouveau lien (j'avais malheureusement effacé mon hadopisation).
    Merci, merci et encore merci pour ce ré-up :-)

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour, serait il possible de remettre un lien uptobox valide afin que je puisse visionner cette petite merveille ? merci par avance

    RépondreSupprimer