jeudi 9 juin 2011

ANDRE DHÔTEL (Dominique CAGNARD, Annie CHEVALLAY, Pierre-André BOUTANG, 1990)




S'il est une émission qui manque au Paf, c'est bien Océaniques, diffusée sur FR3 de 1987 à 1992. On pouvait y découvrir quantité de documentaires français ou étrangers, dont le dénominateur commun était une qualité sans faille. Je vous propose aujourd'hui celui que Dominique CAGNARD, Annie CHEVALLAY et Pierre-André BOUTANG consacrèrent à l'écrivain André DHÔTEL (programmé le 19 février 1990). Auteur familier aux écoliers et collégiens des années 70 et 80, qui pouvaient difficilement échapper à l'étude du Pays où l'on n'arrive jamais, devenu de ce fait son roman le plus connu, DHÔTEL (1900-1991) aimait à se qualifier de "promeneux" ; son œuvre (plus de 40 romans, des nouvelles, des contes, des poèmes) est très marquée par son goût buissonnier des promenades de hasard, son rapport intime et passionné à la nature (en particulier celle de ses Ardennes natales), sa simplicité naturelle qui n'exclut pas la profondeur ni la recherche obstinée des signes cachés derrière l'évidence, et une sorte de candeur rouée, parfaitement retranscrite par cet entretien limpide et touchant.


"Dans toute la vie il y a de l'humour pour la bonne raison qu'on ne sait pas trop ce qu'on fait, on ne sait pas trop où l'on va... Le destin de l'humanité, quand on n'y connaît rien, eh bien on attend que ça passe."

"Quand on parle de l'écriture, on oublie toujours le sujet dont on parle."

"On finit par découvrir ce que les primitifs ont trouvé depuis longtemps : tout, dans l'univers, est langage. Les fleurs, par leurs formes, par leurs graines, sont un langage. Tous les objets du monde sont un langage."









VHSRip, hadopiser ici (nouveau lien).



1 commentaire: